Sélectionner une page

Organiser sa séance photo prend du temps. Beaucoup de choses sont à prévoir. Je te livre 5 astuces pour t’aider dans cette chouette aventure. Si tu veux choisir les prochains articles à paraître sur le blog, je t’invite à me rejoindre sur mon compte Instagram. J’y organise des sondages pour solliciter ton avis 😉

 

C’est le premier point important. Pour constituer ton équipe, pose-toi cette question : de qui ai-je besoin pour créer mon projet ? Un styliste, un coiffeur, un maquilleur, un modèle, un photographe ? Quels sont leurs rôles ? Ton équipe est un atoût important pour la séance. Lorsqu’on choisi son équipe, il faut être attentif au feeling. N’hésite pas à organiser une première rencontre. Elle peut être utile pour sentir si vous êtes sur la même longueur d’onde. C’est aussi le moment pour échanger sur le projet. L’enrichir de différentes idées. Savoir s’écouter assure une meilleure ambiance pour le jour J.

 

Une idée n’est pas toujours évidente à partager. L’utilisation d’un « moodboard » est essentielle pour partager l’univers que tu veux mettre en place. Un moodboard, c’est quoi ? C’est des images d’inspirations, regroupées par catégorie. Quelle atmosphère, quels vêtements, quel maquillage ? Savoir être synthétique. Choisir une dizaine d’images. Ne pas s’engager sur trop d’idées différentes, au risque d’être contre-productif. Rien que pour tes beaux yeux, je te laisse découvrir une de mes archives.

 

 

L’équipe est prête. L’univers de la séance aussi. Place maintenant à la concrétisation. Trouver une date et un horaire où tout le monde est disponible. Doodle peut être un super allié dans cette étape. Il faut choisir son lieu. Où ? En intérieur, en extérieur ? Qu’est ce qui correspond au mieux au moodboard établi ? N’hésite pas à t’aventurer dans ta ville pour trouver de chouettes endroits photogéniques.

 

Préparer sa séance n’est pas de tout repos. L’organisation est très importante. Même si ton cerveau est un organe incroyable, inutile de le charger avec un trop plein d’informations. C’est là que la « do-to list » entre en jeu. Petit outil mais très pratique. Il te permet de lister tout ce dont tu as besoin. Cocher au fur et à mesure le travail accompli te permet de voir l’avancé du projet et ce qu’il te reste à faire.

 

Un plan B, toujours tu auras dans ta poche. Tu n’es pas à l’abri des intempéries, d’un gros rhume, d’une panne, d’un désistement. Quelles solutions sont possibles ? Discutes-en avec ton équipe pour trouver des alternatives.

 

Merci pour ta lecture. N’hésite pas à partager tes propres astuces. En attendant, je te souhaite une bonne journée et on se retrouve pour un prochain article.

Rendez-vous sur Hellocoton !